Synthèse du baromètre BODACC 2014 des cessions de fonds de commerce en France

Par la DILA (Direction de l'information légale et administrative) - mars 2015





DILA Site web


La DILA (Direction de l’information légale et administrative), éditrice du BODACC, publie la 5ème édition du Baromètre BODACC, en partenariat avec Altares. Établi à partir des données publiées au BODACC, ce baromètre analyse les cessions de fonds de commerce en France du 1er janvier 2010 au 31 décembre 2014 :

  • nombre de transactions,
  • montant moyen des fonds de commerce,
  • par activité, région, département, profil des acquéreurs...

Voici une synthèse de cette étude :



RESULTATS GLOBAUX

Un nombre de transactions en légère baisse en 2014 par rapport à 2013 mais une valorisation préservée

>> En 2014, 43 799 fonds de commerce ont été rachetés à un prix moyen de 189 600 €.

Malgré un nombre de cessions plutôt stable durant le 1er semestre 2014, ce niveau perd en dynamisme au cours de la seconde partie de l’année et retombe au niveau de 2009 (soit sous le seuil des 44 000). Cet effritement fait écho au manque de dynamisme de la croissance et de la création d’entreprise.

Le prix moyen de ces transactions quant à lui résiste avec une très légère baisse de 0.8% par rapport à 2013, ce qui lui permet de rester dans la moyenne des transactions observées depuis 2011 et de confirmer la qualité des fonds de commerce.


Les activités de restauration et débit de boisson attirent un repreneur sur quatre

>> Le top 5 des activités les plus transmises se présente comme suit :
La restauration traditionnelle (5218 reprises), la restauration rapide (2911 reprises), les débits de boisson (2311 reprises), la boulangerie-pâtisserie (1725 reprises) et la coiffure (1339 reprises).

En restauration rapide, le prix moyen d'acquisition s'établit à 83 000 €, tandis qu'en restauration individuelle, il est égal à 156 000 €. Pour le reste du commerce de détail, c'est dans le soin à la personne et l'optique que les fonds de commerce sont les plus chers, à savoir au-delà de 800 000 € (1 087 000 € pour les pharmacies).


La moitié des repreneurs sont de jeunes structures sans salarié ayant le statut de SARL

Près de la moitié des reprises de fonds de commerce est portée par des créateurs de nouvelles entreprises et représente un prix de cession moyen de 165 000 €.

Cette tendance recule néanmoins au profit de sociétés acheteurs de plus de six ans d’ancienneté, qui créées avant la crise, reprennent pour renforcer leur activité ou pour réorganiser ou renforcer le marché (+ de 30% des transactions en 2014 / + de 30% d’évolution depuis 2013). Ces transactions portent sur des acquisitions valorisées au-delà de 200 000 €.

Sur 43 799 transactions, 21 640 ont été réalisées par des Microentreprises (sans salariés ou inconnu), 15 784 par des TPE (1 à 9 salariés), 4 423 PME (10 à 249 salariés), 1 952 ETI et Grandes entreprises (plus de 250 salariés).

La SARL représente plus de la moitié des profils de repreneurs (53%), cependant depuis 2013, d’autres formes de sociétés telles que les sociétés anonymes ou SAS portent de plus en plus les offres de rachat (+29.3% d’augmentation entre 2013 et 2014) quels que soient les montants de transaction alors qu’avant cette forme était surtout rencontrée sur des opérations de grandes envergures.


L’île de France concentre 20% des transactions qui se concluent à 285 000 € en moyenne

En métropole, l’Île-de-France, la Picardie et la Corse sont les seules régions à présenter des prix moyens au-delà de 200 000 € en moyenne. Les prix des fonds de commerce les plus élevés sont généralement observés dans les régions situées au-dessus de la Loire et plus particulièrement dans le quart-nord-ouest (au-delà de 180 000€).

L’Auvergne est la région où le prix moyen de cession est le moins onéreux (135 000 €). Hors métropole, la Martinique se distingue avec des fonds de commerce valorisés en moyenne à 344 000 €.


88% des repreneurs sont toujours en activité cinq ans après

Si le nombre de repreneurs recule légèrement, ces reprises conservent une remarquable pérennité car près de 88% des repreneurs du millésime 2010 sont encore actifs en 2014 soit cinq ans plus tard.


Télécharger et imprimer la synthèse du baromètre BODACC 2014

Accédez ici à l'intégralité du baromètre BODACC 2014 des cessions de fonds de commerce en France